ANNEES 2000

Numérique et multimédia

2006: ère du multimédia. ©TSR
2006: ère du multimédia. ©TSR

Le grand virage

Le début du 21e siècle est marqué par l'arrivée de la TV numérique sur les satellites et en réseau terrestre ainsi que par le développement foudroyant du multimédia sur le web. Un maelström d'images déferle sur le monde globalisé. Pour affronter ces nouveaux défis et prendre un virage significatif vers le multimédia, la TSR s'est dotée d'une direction de programme en triumvirat avec, à sa tête, Gilles Marchand, le nouveau directeur qui, pour la première fois à la TSR, ne vient pas du sérail mais a été formé dans le privé de la presse et du marketing. Il engage tout-de-suite la conversion du Téléjournal au numérique avec un studio up to date et la création du site internet tsr.ch.

Sauver les archives !

Les recherches faites pour le 50e anniversaire de la TSR ont révélé les dangers qui pèsent sur 65'000 heures d'archives film et vidéo menacées à terme de disparaître si elles ne sont pas numérisées. Une fondation a été créée pour financer ce sauvetage qui a commencé en 2006 et va durer cinq ans. C'est toute la mémoire visuelle de la Suisse romande de ces cinquante dernières années qui va ainsi être sauvegardée.

Une autre télévision

Dès 2006, le paysage audiovisuel est complètement bouleversé par des progrès technologiques qui ouvrent de nouveaux espaces aux images : numérisation, 16/9 et HDTV, TV à la demande, PayTV, TV par internet, images broadcast TV sur téléphones mobiles, offre «triple play», etc. La mise en réseau de tous ces écrans arrive dans un monde libéralisé où le privé concurrence le service public. C'est un défi énorme pour la TSR qui doit lutter sur deux fronts : maintenir ses parts de marché dominantes sur les deux chaînes terrestres de service public et se positionner sur le Multimédia où de nouveaux acteurs privés apparaissent pour la production et la diffusion d'émissions TV.

C'est la fin de la TV à sens unique et l'apparition d'une interactivité à double sens qui pourrait bien bouleverser la manière dont on fait et regarde les émissions. Il faut complètement repenser l'approche de la télévision.